7 min. de lectureBâtissons ensemble la suite de L’Économiste Sceptique

Je suis très heureux de partager avec vous Plus, la formule payante de L’Économiste Sceptique. Son ambition est de me permettre, avec votre aide, de consacrer le maximum de mon temps à L’Économiste Sceptique.

Cela fait plus d’un mois que j’ai lancé le reboot de L’Économiste Sceptique. Vous avez pu profiter de cinq articles sur les incitations, le sixième étant imminent. Vous avez donc, je pense, une bonne idée du type de contenu que je compte produire !

J’ouvre aujourd’hui, avec vous et avec beaucoup d’enthousiasme, une nouvelle et déterminante page de L’Économiste Sceptique : je lance Plus, la formule payante de L’Économiste Sceptique. En plus de vous donner accès à du contenu et des évènements exclusifs, Plus a pour objectif de dégager un revenu suffisant afin de me permettre de consacrer à L’Économiste Sceptique tout le temps qu’il mérite ! Tout en me permettant de continuer à produire du contenu gratuit tels que les articles sur les incitations – car je considère que la vulgarisation scientifique doit être accessible au plus grand nombre.

Découvrez comment, en vous abonnant à Plus, nous pourrons bâtir vous et moi la suite de L’Économiste Sceptique !

En bref

Il est d’ores et déjà possible de vous abonner à Plus ! C’est par ici.

  • Plus vous donne accès à un article Plus chaque mardi, ainsi qu’à un Happy Hour virtuel une fois par mois (sur Zoom ou un équivalent)
  • Le premier article Plus sera publié dès mardi prochain, et le premier Happy Hour est d’ores et déjà prévu pour le 1er juin à 18h30 !
  • Les articles du jeudi continueront à être publiés au rythme habituel, et resterons en accès gratuit
  • Ce contenu exclusif vous donnera l’occasion d’approfondir les contenus déjà publiés, et d’avoir une idée de ce sur quoi je travaille
  • Comme vous aurez accès à des aperçus du contenu que je prépare, vous aurez la possibilité de me faire des retours à son sujet – et donc de l’influencer
  • Vous abonner à Plus vous permettra de m’aider à continuer à produire du contenu gratuit
  • Vous fixez librement le prix de Plus ! Le montant recommandé est de 10€/mois et de 100€/an, mais libre à vous de soutenir plus (ou moins !) L’Économiste Sceptique en fonction de votre envie et de vos moyens 🙂
  • Des fonctionnalités et du contenu supplémentaires sont en préparation, et plus rapidement Plus décollera, plus vite elles auront des chances de se concrétiser !

Il est d’ores et déjà possible de vous abonner à Plus ! C’est par ici.

Pourquoi Plus

Produire du contenu sur Internet demande du temps et coûte de l’argent – en matériel, en logiciels, en services, et ainsi de suite. Le modèle du bénévolat est un modèle intéressant, mais il a ses limites : irrégularité, parfois de la fatigue voire de l’épuisement, impact sur la vie personnelle, trop souvent de l’ingratitude d’une partie certes minoritaire mais très visible du public, ressources forcément limitées – entre autres. Produire régulièrement du bon contenu suppose d’avoir le temps de le produire, et d’avoir les outils qui permettent de se concentrer sur sa production. Et le meilleur moyen d’avoir ce temps est… d’avoir des revenus !

Le modèle YouTube, et plus généralement le modèle basé sur la publicité, ne fonctionne pas. La publicité rapporte beaucoup aux plateformes mais très peu aux créateurs, et la proportion d’abonné.e.s qui participent aux plateformes de financement participatif type Tipeee ou Patreon est très faible. À moins d’avoir des centaines de milliers d’abonné.e.s, ce modèle n’est tout simplement pas soutenable. Et ce d’autant que YouTube et les autres plateformes sont de moins en moins favorables aux créateurs. Toutefois, le modèle publicitaire a pour avantage de permettre un accès gratuit au contenu. Et quand on fait de la vulgarisation scientifique, rendre notre contenu accessible au plus grand nombre est un critère très important.

Le lancement de Plus (et, je l’espère, sa réussite !) me donne l’occasion d’envisager d’allouer une part substantielle de mon temps à L’Économiste Sceptique. Le principe de donner accès à du contenu exclusif aux abonné.e.s tout en maintenant l’essentiel du contenu en accès gratuit est un modèle qui a déjà fait ses preuves. Le coupler à un abonnement mensuel ou annuel donne une prévisibilité aux revenus, prévisibilité qui a pour objectif de me permettre de planifier à plus long terme et plus sereinement.

Le modèle de l’abonnement direct est également un modèle qui me semble vertueux, car il n’y a pas de publicitaires à chouchouter, ni de sponsors à ménager. Cela me garantit une totale indépendance de ton et de parole.

Pour résumer, Plus a pour ambition de me permettre de continuer à produire du contenu majoritairement gratuit, tout en offrant aux abonné.e.s du contenu et des évènements exclusifs.

Articles Plus et Happy Hour

À quoi aurez-vous accès en vous abonnant à Plus ? Vous aurez accès à un article exclusif chaque mardi, ainsi qu’un Happy Hour virtuel une fois par mois. J’ai d’ores et déjà des pistes pour enrichir Plus, mais à ce stade je préfère ne rien annoncer.

Les articles Plus seront publiés chaque mardi, à 18h. Si vous êtes abonné.e aux emails, vous les recevrez directement dans votre boîte de réception. Vous pourrez également les consulter sur le site de L’Économiste Sceptique.

Les articles Plus me permettront de partager avec vous des ressources pour approfondir les articles déjà publiés, et de vous donner une idée de ce sur quoi je travaille. Je prévois par exemple de partager avec vous, à intervalle régulier, un article de recherche que j’ai lu et qui m’aura intéressé. Vous aurez ainsi un accès en avant-première à mon travail sur Jancovici, le changement climatique et l’environnement.

Le premier article Plus sera publié dès mardi prochain, à 18h !

Les Happy Hour virtuels, eux, ont vocation à être des moments d’échange et de partage. Il ne s’agit pas de lives où seule ma caméra sera allumée, mais bien des visioconférences classiques où tout le monde pourra prendre la parole – ou simplement écouter, faites comme bon vous semble ! Les Happy Hour ne sont pas enregistrés ni rediffusés. Si j’avais à les résumer, les Happy Hour sont l’équivalent virtuel d’aller boire un verre ensemble et de discuter dans un climat détendu.

Les Happy Hour auront lieu sur Zoom (ou sur une plateforme équivalente) une fois par mois, en remplacement de l’article Plus. Toujours le mardi – à 18h30. Vous aurez accès à l’URL pour vous connecter à la visioconférence depuis la page dédiée.

Ces Happy Hours sont moins du “contenu” à proprement parler, mais ils constituent une partie fondamentale de Plus. Je veux bâtir une communauté saine et motivée autour de L’Économiste Sceptique, et les Happy Hour me semblent être un moyen très intéressant d’y parvenir !

Le premier Happy Hour aura lieu mardi 1er juin à 18h30. J’espère vous y voir nombreuses et nombreux !

Sur les prix

J’ai choisi un système de prix libre pour Plus : payez ce que vous voulez ! Le montant recommandé est de 10€/mois et de 100€/an, mais libre à vous de soutenir plus (ou moins !) L’Économiste Sceptique en fonction de votre envie et de vos moyens 🙂

Vous aurez les mêmes accès quelque soit votre prix. Ce prix libre a pour objectif de vous permettre de me soutenir davantage si vous le souhaitez et si vous en avez les moyens. Pas de pression !

Comment Plus évoluera

Plus ne fait que commencer. La version que je vous annonce aujourd’hui évoluera forcément. Dans une logique de transparence, voici les principaux paramètres qui, au jour d’aujourd’hui, en guideront l’évolution.

Le premier d’entre eux est les revenus générés. Je ne me suis pas fixé d’objectifs, mais il est clair que L’Économiste Sceptique ne sera pas le même si Plus génère plusieurs centaines ou plusieurs milliers d’euros de revenus par mois ! Plus les revenus seront élevés, plus j’aurais de temps à consacrer à L’Économiste Sceptique – jusqu’à une certaine limite, dont je parle parle plus bas.

En plus de la question du temps que je vais consacrer à L’Économiste Sceptique, le montant des revenus aura une influence sur les outils que je pourrais envisager. Ma philosophie autour de mes outils est simple : leur coût est un critère important, mais le temps qu’ils me permettent d’économiser est un critère tout aussi important. Je veux consacrer mon temps à produire du contenu pour L’Économiste Sceptique, pas à gérer des serveurs ou faire en trente minutes ce qui pourrait être fait en cinq avec le bon outil !

Avec des revenus plus importants, je pourrais donc envisager des outils plus sophistiqués, et possiblement de nouvelles fonctionnalités.

Un second critère est l’équilibre entre ma vie professionnelle et ma vie privée, avec en toile de fond ma santé mentale. J’ai eu tendance, dans le passé, à vouloir trop faire, ce qui n’a pas manqué de dangereusement m’épuiser. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai également eu des expériences professionnelles très néfastes – jusqu’à me pousser au burnout. Je veux me construire un environnement professionnel sain et équilibré autour de L’Économiste Sceptique. Car L’Économiste Sceptique est un marathon, pas un sprint, et cela suppose de pouvoir tenir la distance !

Depuis le lancement du reboot le mois dernier, je dois dire que je tire un peu sur la corde – d’où mon annonce de décalage du dernier article sur les incitations la semaine dernière, parce que j’avais besoin d’un peu de repos. Rien de dramatique ni d’inquiétant, d’autant que je m’y étais préparé car ce lancement de L’Économiste Sceptique (et de Plus) est le moment le plus ambitieux de mon activité de vulgarisateur démarrée en 2015 ! Mais la question reste entière de savoir quel équilibre je vais réussir à trouver une fois le lancement passé. Je réfléchis également aux modalités de mes prises de vacances. Je vous reparlerai de cette question des vacances dès que j’aurais mûri ma réflexion.

Continuer mon activité scientifique

Un dernier point, important : quelque soit les revenus générés par Plus, je souhaite continuer mon activité scientifique. Elle tourne pour le moment au ralenti, principalement à cause de la pandémie qui a gelé un certain nombre de projets et retardé la complétion de ma thèse, mais aussi parce que j’ai voulu consacrer tout le temps nécessaire à bâtir des fondations solides pour ce nouvel Économiste Sceptique.

Continuer à être actif scientifiquement me tient à cœur, déjà parce que j’aime faire de la recherche et interagir avec d’autres économistes, et surtout parce que je veux rester le plus proche possible de la frontière technologique – l’état le plus avancé de la recherche en science économique. Je veux à tout prix éviter de tomber dans ce syndrome du “type qui donne son avis sur tout” alors qu’il a manifestement perdu le contact avec l’état de la science. Je vois donc de profondes synergies entre L’Économiste Sceptique et continuer mon activité scientifique.

Voici donc sur quelles bases Plus évoluera. J’espère que la formule vous plaira ! Je suis très heureux et très enthousiaste à son sujet, et je suis persuadé qu’il s’agit d’une formule robuste, qui repose sur de solides fondations et qui nous permettra de bâtir ensemble la suite de L’Économiste Sceptique 🙂 En comptant sur votre soutien et sur votre confiance.

À demain pour le dernier article sur les incitations !

Il est d’ores et déjà possible de vous abonner à Plus ! C’est par ici.

Olivier Simard-Casanova

Par Olivier Simard-Casanova

Bientôt docteur en science économique, je suis l'auteur et le fondateur de L'Économiste Sceptique