6 min. de lectureLa difficile réplication scientifique en économie

Ou pourquoi reproduire un résultat aussi célèbre que celui des retards dans les crèches de Haïfa est plus facile à dire qu’à faire

Comme de nombreuses disciplines, la science économique subit actuellement une crise de la reproductibilité. Elle y est en apparence moins intense que dans d’autres disciplines, même si je suspecte que ce soit plutôt dû à un nombre plus réduit de tentatives de réplications. L’exemple d’une réplication qui échoue à répliquer le célèbre résultat des retards dans les crèches de Haïfa illustre bien que répliquer un résultat scientifique n’a rien d’évident.

Il n’y a pas eu d’articles la semaine dernière car j’ai (encore une fois) développé un certain nombre d’effets secondaires suite à ma deuxième injection du vaccin Pfizer. Ils m’ont forcé à prendre du repos.

Happy Hour virtuel

Rendez-vous le 6 juillet 2021 pour le prochain Happy Hour virtuel – toujours à 18h30 ! Retrouvez toutes les informations pour y participer (et notamment l’URL de connexion) sur la page dédiée.

Je vais avoir de nombreuses excellentes nouvelles à partager avec vous au cours de cet Happy Hour. Je ne peux que vous encourager à y participer !

Une profonde crise scientifique

Pour s’assurer de la validité d’un résultat scientifique, il est important que celui soit répliqué, c’est-à-dire que des chercheurs différents de ceux l’ayant découvert la première fois soient capables de le retrouver.

Pour autant, de nombreuses disciplines scientifiques vivent actuellement une crise de la réplication : on échoue à répliquer de nombreux résultats, y compris des résultats souvent considérés comme importants. Ce qui jette forcément un doute sur la fiabilité desdits résultats – à la fois ceux dont la réplication a échoué, mais également ceux qui n’ont pas encore été répliqués.

La science économique elle-même subit une telle crise, quoi qu’à un degré moindre que la psychologie par exemple – comme le suggère par exemple cet article, qui ne parvient à répliquer que les deux tiers d’un ensemble de résultats expérimentaux célèbres.

Pour répondre à cette crise, les économistes ont désormais plus souvent recours à des articles de réplication. L’un d’eux s’est essayé à répliquer le très célèbre article sur les retards dans les crèches de Haïfa – et, surprise, il ne parvient pas à retrouver le résultat !

Il vous faut un abonnement Plus pour lire la suite

Déjà abonné·e ? Identifiez-vous.

Olivier Simard-Casanova

Par Olivier Simard-Casanova

Bientôt docteur en science économique, je suis l'auteur et le fondateur de L'Économiste Sceptique