Facebook a menti sur ses effets néfastes

Des documents rendus publics hier montrent que Zuckerberg et Facebook étaient au courant de nombreux effets néfastes mais les ont caché, y compris au Congrès américain