Propension marginale à consommer

Vous êtes ici : L'Économiste Sceptique › Wiki › Propension marginale à consommer

Les articles du wiki sont généralement des compléments à d’autres contenus de L’Économiste Sceptique. Rendez-vous plus bas dans l’article pour les découvrir.

La propension marginale à consommer, notée \( c \) et comprise entre 0 et 1, représente la part de son revenu qu’un individu va consacrer à sa consommation. Le revenu qui ne sert pas à consommer est épargné.

Plus \( c \) est proche de 1, plus l’individu consacre une part importante de son revenu à sa consommation. Plus \( c \) est proche de 0, moins l’individu consacre une part importante de son revenu à sa consommation. Lorsque \( c = 1 \), l’individu consacre l’intégralité de son revenu à sa consommation.

Niveau de revenu et propension marginale à consommer

Keynes a postulé que la propension marginale à consommer est décroissante avec le niveau de revenu. En d’autres termes, plus un individu est riche, moins il consacrera une part importante de son revenu à consommer – et plus il épargnera.

C’est pour cette raison que les politiques de relance ciblent en priorité les individus les plus pauvres : comme ils ont une propension marginale à consommer élevée, si l’État leur donne 1€, ils vont très certainement réinjecter l’intégralité de cet euro en le consommant. Et cette réinjection est exactement l’objectif recherché. Une personne plus riche ne réinjectera qu’une partie de cet euro, et épargnera le reste.

Propension marginale à épargner

Le complément de la propension marginale à consommer est la propension marginale à épargner, notée \( s \) et également comprise entre 0 et 1. Dans la mesure où la propension marginale à épargner est un résidu, son calcul est très simple :$$ s = 1 – c $$

Sur L’Économiste Sceptique

La science économique, le scepticisme scientifique et l’économie de l’environnement vous intéressent ? Abonnez-vous à la newsletter de L’Économiste Sceptique – c’est gratuit.